AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Taylor [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Taylor [terminée]   Sam 12 Nov - 9:38

Shaun Taylor ▲ dossier scolaire

Ceux qui connaissent bien le passé sont les mieux à même de construire le futur. Bernard Werber


    INFOS GÉNÉRALES


    → NOM:Shaun
    → PRÉNOM: Taylor
    → ÂGE: 17 ans
    → ORIENTATION SEXUELLE:Bisexuelle
    → GROUPE: Rusty Nail
    → VACANT: Nop
    → AVATAR: Original © Nitou Akane sur zerochan.




    INFOS PERSOS


    → ORIGINES(S): Américaine
    → SURNOM(S): Personne ne lui en n’a donné pour le moment. Chose qui ne l’embête aucunement.
    → AMBITION: Réussir à fumer sans se faire prendre.
    → ANNÉE: Seconde
    → EMPLOIS: aucun
    → PHOBIE(S): Claustrophobe



your look


    CARACTÉRISTIQUES


→ TAILLE: 1 mètre 71
→ POID: 51 kilogrammes
→ CHEVEUX: Roses avec quelques fois des reflets violacés.
→ YEUX: Elle met des lentilles violettes se fondant parfois en rose, car elle déteste la couleur de ses yeux.



    SIGNES PARTICULIERS

Taylor n’aime pas du tout sa couleur de cheveux naturels, qui sont blonds. D’un blond doré, comme les blés. Sa couleur de ses yeux non plus d’ailleurs, normalement bleus. Elle a teint ses cheveux et mit des lentilles de couleur, pour des raisons qui s’expliqueront d’elles-mêmes plus tard. De plus, elle adore les bijoux fantaisies. Par exemple, on peut observer sur ses longs ongles des bijoux d’ongles, et même des piercings d’ongles. Il n'y a qu'une chose qui vient gâcher la perfection de sa peau claire : au bas de son dos, à gauche, deux cicatrices apparaissent. Il doit bien lui rester des bouts de métal à cause de la peau qui a cicatrisé plus vite que prévu.


your psychology


    GOÛTS

Vous demandez les goûts de Taylor ? Hum… Difficile à expliquer, elle est tellement… Réservée. Enfin, non. Personne ne peut savoir ce qu’elle pense, tant son visage est neutre. Mais certaines personnes vont diront qu’elle adore le chocolat. C’est un de ces plaisirs de la vie qu’elle adore par-dessus tout. Elle en mangerait jusqu’à avoir envie de vomir ; mais ça ne l’arrêtera pas. On dit souvent que le chocolat est un décompresseur. Qu’il soit en tablettes, fondu… Tout y passe !

On pourra vous dire aussi qu’elle aime fumer. Elle a commencé à 15 ans, et fume au moins une cigarette par jour. Cela lui permet d’occuper ses mains, mais aussi de vider son cerveau de toutes les pensées qu’elle peut avoir sur le moment. Ça va être une torture pour elle quand elle sera forcée d’arrêter.

La fleur qu’elle préfère, c’est le coquelicot. Il y en avait plein autour de la maison où elle habitait, avant, et elle passait ses journées dans le champ pour en cueillir ou tout simplement les regarder.

Elle déteste qu’on lui donne des ordres, c’est surement la seule chose qu’elle ne supporte pas avec cette mini-guerre qui oppose les hommes et les femmes depuis toujours. D’ailleurs, elle adore prouver aux hommes qu’elle peut faire exactement comme eux.

    CARACTÈRE

Taylor est une jeune fille d’apparence joyeuse si on en reste à sa façon de s’habiller : assez classe, faisant toujours attention à ce qu’elle porte sans aller dans la « pétasse ». En fait, ses habits lui vont à la perfection. Qu’elle mette un jean usé ou un tailleur, on a toujours l’impression qu’elle est presque parfaite. Avec ses accessoires, elle ne passe pas inaperçue d’ailleurs –et même sans. La jeune fille a une certaine présence, comme si les regards des personnes l’environnant devaient se poser sur elle. Après tout, quoi de plus normal ? En plus d’être une fille aux formes bien proportionnées, elle sait se faire remarquer quand elle le souhaite, mais aussi être discrète en temps voulu. Autre chose qui l'ennuie aussi : La somme dans leur porte-monnaie. L’argent des autres ne la dérangeait pas : elle en a elle-même beaucoup comparé à avant. Seulement, c’est leur manière de l’exhiber, de se comporter qui exaspèrent Taylor. Même si elle prend soin de son apparence, ce n’est jamais des vêtements bien chers. Presque tout le monde pourrait se les acheter, seulement, sa créativité fait la différence.

Elle n’ira pas voir les autres à moins d’y être forcée. Comment cela, forcée ? Oui. Par exemple, à cause de sa claustrophobie. Son passé a fait qu’elle a peur d’être seule, surtout dans le noir et dans une petite pièce. Elle sera énormément soulagée lorsqu’une personne viendra la sauver de sa peur.
Taylor vous apparaîtra dans des endroits où des personnes viennent, sans qu’il y ait beaucoup de monde et du bruit, chose qu’elle déteste. Elle n’apprécie guère avoir la tête sur le point d’exploser, si vous voyez ce que je veux dire.

Elle est franche, ça, personne ne peut le nier : elle dit tout ce qu’elle pense, qui que soit la personne à qui elle parle, ce qui lui a valu assez d’ennuis. Par ailleurs, elle a appris à ne plus se laisser faire comme la petite fille qu’elle était. Cette période de sa vie a été rayée définitivement. Elle est aussi très rancunière. Que pensiez-vous ? Pouvoir la trahir –alors qu’elle n’accorde pas facilement sa confiance- puis refaire ami-ami ? Mais vous vous croyez où ?

J’ai dit plus haut qu’elle n’accordait pas sa confiance à n’importe qui, je m’explique : Elle vous apparaîtra peut-être froide lors de votre première rencontre, c’est tout naturel : une fille qui n’a pas peur des mots, et d’apparence de personne. On la voit très rarement sourire, ou alors ce n’est qu’un sourire en coin moqueur, ce qui peut exaspérer certaines personnes. Mais lorsqu’on apprend à la connaître, au fil de plusieurs rencontres, c’est une nouvelle fille qui s’ouvre.

Elle adore le sport, bouger, courir. Elle a même essayé la boxe pour se défendre contre son père, mais même lorsqu’il était saoul, il arrivait à la battre sans qu’elle puisse se défendre, tant elle était tétanisée.

    SECRET(S) ?

Tout le monde a ses secrets. Elle, c’est qu’elle détestait sa mère. Elle la détestait au point de changer la couleur de ses cheveux et de ses yeux qu’elle tenait d’elle. D’ailleurs, c’est une couleur qu’elle se fait-elle-même. Du coup, elle n’est pas parfaite, et des zones de son cuir chevelu sont plus foncées que d’autres.

    POSSESSIONS

Bien qu’elle n’eut pas été pauvre, elle ne possède pas grand-chose, ayant tout quitté, ou presque. Elle doit avoir un sac fourre-tout, ses affaires de toilettes et les vêtements qu’elle s’est acheté. Je crois que c’est à peu près tout… A non. Elle a aussi des livres et son lecteur MP3. Ah, j’oubliais. Elle ne se sépare jamais d’un bracelet qu’elle a au poignet gauche : c’est une chaine en argent qu’elle a reçu il y a de cela… assez longtemps.


your story


    FAMILY

La jeune fille se considère comme orpheline, même si ses parents sont toujours en vie. Elle n’a aucun lien fraternel avec qui que ce soit à sa connaissance. De toute façon, elle doute sur le fait que si elle en avait bien un, elle voudrait connaître la personne. Après tout, il devrait avoir les mêmes gênes que sa mère horrible et son père auquel aucun mot ne peut qualifier l’horreur dont il a fait preuve durant son enfance.

    STORY

Tout commença un certain 14 juin 1994, jour de sa naissance. Tout se passait bien, la petite était un joli nourrisson bien portant. Le seul problème, c’était sa famille. Le père n’était même pas venu à l’accouchement de sa femme, ivre qu’il était, il n’aurait même pas pu trouver la porte d’entrée de l’appartement. De toute façon, cela valait quand même mieux.

Quand la nouvelle maman rentra de la maternité, il n’était même pas là. Elle s’occupait tant bien que mal de la fillette, mais pour elle c’était très dur. Enfin, le père rentra un mois après, négligeant la petite et battant –de nouveau- sa femme pour n’importe quelle raison. Le bébé pleure, le bébé a faim. C’était sans cesse la faute de Taylor. D’ailleurs, le père n’aimait même pas son prénom. « Taylor, c’est un nom de garçon, abrutie », disait-il à sa femme. Il ne s’occupait jamais de l’enfant, c’est tout juste s’il la regardait quelques fois.

Les années passèrent, et même la mère délaissait la petite. Alors, vers ses cinq ans, elle partait déjà de leur appartement du dernier étage d’un HLM, et sortait dans le champ qui était juste à côté. Elle courrait dans les coquelicots, dormait dans les hautes herbes. Elle était tout le temps dehors et elle adorait cela.

Un jour qu’elle dormait parmi les fleurs rouges, quelqu’un vint la réveiller. Elle sursauta et se releva d’un bond, craignant une menace. Mais ce n’était qu’un garçon de son âge qu’elle avait vu de temps en temps sans qu’elle ne lui ait vraiment parlé.

« Qu’est-ce que tu me veux ? » demanda-t-elle, sur la défensive.
« Mais juste jouer avec toi » lui avait-il répondu.

Surprise, Taylor ne sut que faire. Personne n’avais jamais joué avec elle, et encore moins parlé : c’était tout nouveau pour elle, surtout lorsqu’elle entendait les cris de sa mère sous les poings de son père le soir. Un peu de gentillesse était pour elle comme… Comme lorsqu’on découvre les cadeaux aux pieds du sapin –chose qu’elle n’eut jamais. Elle avait bredouillé un « si tu veux » et il l’entraîna dans le champ, courant main dans la main comme s’ils s’étaient toujours connu.

Après cette première rencontre, ils se virent tous les jours dans le champ, même lorsqu’il pleuvait, ou neigeait. Ils s’amusaient comme jamais tous les deux et devinrent de grands amis. Tout cela jusqu’à leurs 15 ans.

Tout bascula pour la petite vie de Tay’ lors d’une nuit bien sombre d’hiver. En rentrant chez elle après avoir bavardé longtemps avec Scott dans leur champ, elle vit sa mère par terre, allongée sur le sol et couverte de bleus. « Il a recommencé » pensa-t-elle. Elle s’agenouilla près de sa mère et posa la tête de celle-ci sur ses genoux, caressant son front doucement. Des pas sourds se firent entendre un peu plus loins, dans le couloir. La jeune adolescente n’eut pas besoin de regarder son père pour savoir qu’il était à nouveau saoul. Elle se demandait quand cela arrêterait un jour, mais surtout si ça allait s’arrêter.

« C’est maintenant que tu rentres toi ? »

Il parlait de sa voix pâteuse et lente tout en s’adossant au mur fin du couloir. Un son de longue gorgée lui parvint aux oreilles, signe qu’il avait toujours une bouteille à la main.

« Je rentre toujours à cette heure je te ferais remarquer. »

Elle avait parlé sur un ton calme, posé. Pas agressif du tout. Pourtant, elle entendit le bruit d’une bouteille fracassée contre un mur. Le pas de son père. Elle se prépara mentalement à la douleur, sauf que toute préparation est inutile : ça fait toujours aussi mal. Il l’attrapa violemment par ses cheveux blonds, et elle poussa un cri de douleur, lui suppliant d’arrêter. Mais il n’écoutait rien. Il la jeta sur le canapé miteux dont certains ressors ressortaient et ses derniers lui percèrent la peau à travers ses vêtements. Elle n’eut même pas le temps de grimacer ou d’essayer de retirer les ressorts de son corps que son père vint sur elle, l’empêchant de bouger. Dans un effort vain, elle essayait de se débattre, mais à chaque fois, c’était un nouveau coup qui lui répondait. Le pire pour elle à ce moment, c’était de voir sa mère qui regardait sa fille avec dans les yeux un éclat de compassion. « Aide-moi. Aide-moi, je t’en supplie. » Mais la seule chose qu’elle fit, ce fut de tourner les yeux pour regarder le couloir et échapper au regard suppliant de sa fille.

Au bout d’un long moment, elle ne sentait même plus les coups de son père. Elle avait du sang dans la bouche, sur le visage aussi. Il s’était finalement endormi ivre mort sur elle. Taylor essaya de se dégager en glissant sur le côté pour tomber à terre, mais les ressors la faisaient grimacer de douleur. Pourtant il faudrait bien qu’elle sorte de là, et le plus tôt serait le mieux. Alors elle serra des dents et laissa les bouts de métal l’ouvrir encore plus.

Elle parvint tout de même à se dégager, et, la première chose qu’elle fit, c’est d’aller dehors afin de trouver Scott. Elle n’avait pas versé de larme encore, bien que chaque parcelle de son corps la tiraillait. Elle marchait tel un zombie pour rejoindre l’appartement de son ami qui vivait avec sa mère et son jeune frère. Elle frappa à la porte et attendit qu’on vienne ouvrir. C’était lui, qui la regardait avec stupeur. Passé le temps du choc, il la prit dans les bras, veillant à ne pas lui faire plus mal qu’elle n’avait déjà. Alors, elle fondit en larmes.

Elle resta trois jours chez son ami, afin qu’elle récupère. Trois jours de tranquillité sans ses parents ni même sans y penser. Mais il faudrait bien qu’elle rentre tout de même, n’ayant nulle part où aller. Quand elle retourna chez elle, couverte de bandages et de bleus, elle croisa le regard de sa mère qui était triste et presque désolé. Mais Taylor en avait assez d’entendre des cris sans cesse dans leur appartement, de voir son géniteur ivre mort sur le sol du matin au soir. Elle prit son seul sac qui se trouvait être un grand sac de sport, et entassa ses maigres biens à l’intérieur.

Elle sortit sans dire un mot, laissant sa mère aux poings de son père. Mais elle ne pouvait faire autrement. De toute manière, sa mère aussi pouvait très bien partir, non ? Elle ne passa même pas dire au revoir à Scott, tétanisée par le chagrin qu’elle lui causerait. Elle partit donc vers la ville la plus proche : New York.

Elle traina longtemps dans les rues, à ruminer sur son existence. Tout ce qui lui rappelait sa mère l’énervait, c’était horrible. Elle n’avait pas grand-chose de son père, en fait. A croire que sa mère l’avait trompé, et si c’était le cas, ça expliquait des choses. Mais elle les avait rayés de son existence, ce n’était plus que ses géniteurs. Tout en pensant, elle s’était retrouvée dans un quartier qui, il fallait l’avouer, n’était pas celui dans lesquels une jeune fille de 16 ans aurait dû se trouver. Les passants la regardaient bizarement, tant et si bien qu’elle aurait fui aussi vite que possible si une jeune femme d’une trentaine d’année ne l’avait pas apostrophée.

« Que fais-tu ici ? Ce n’est pas un endroit pour les ados ici. Retournes chez toi. »

L’obscurité ne permettait ni à l’une ni à l’autre de voir le visage.

« Je n’ai plus de chez moi justement. »

Un silence commençait à s’installer. L’autre femme était-elle partie ? Mais non, des bruits de pas se firent entendre, qui s’avançaient vers l’adolescente blonde. Enfin, elles purent se voir. La femme en face d’elle était belle, et habillée... Fraichement pour la saison. Elle comprit qu’elle était une strip-teaseuse à sa manière de bouger.

« Vraiment ?... Et puis-je savoir pourquoi ? »

« C’est compliqué. Et cela ne vous regarde pas. »

L’adolescente vit un sourire étirer les lèvres de la femme. Elle semblait satisfaite, mais de quoi ? la jeune fille se méfia, attendant de voir ce qu’elle lui voulait.

« Je suppose que tu as fuguée. J’espère pour toi que tu as un endroit où aller. Sinon, je veux bien te proposer de venir habiter chez moi… »

« Si c’est une blague, elle n’est pas drôle du tout. Je ne vois pas pourquoi vous inviteriez quelqu’un que vous ne connaissez pas, et surtout pourquoi j’accepterais de vous suivre. »

Là, la femme éclata de rire. C’était un rire sensuel, sans doute pour ses clients, chose qu’elle avait dû travailler. Puis elle posa une main sur l’épaule de Taylor en la regardant dans les yeux.

« Chérie, s’il y a une chose que je sais, c’est que tu ne tiendrais pas une semaine avant d’avoir les entrailles à l’air, si tu vois ce que je veux dire. Et puis, je suis généreuse. Et tu pourrais peut-être faire un travail, je payerais tes frais de scolarité si tu viens avec moi et que tu bosses. »

L’adolescente réfléchit un instant. C’est vrai que sa proposition était tentante. Et puis, elle n’avait pas l’air aussi timbrée que ses parents. Elle ne voyait pas ce qui pourrait lui arriver de pire après tout.

« Quoi comme boulot ? »

Un sourire éclatant apparut sur le visage de la femme : elle avait compris qu’elle avait gagné.

« Strip-teaseuse. »

Elle réfléchit un instant à ce que ça allait changer dans sa vie. Après tout, c’était peut-être bien de changer complètement. Et elle gagnerait peut-être assez d’argent pour en envoyer à Scott et sa famille plus tard.

Cela faisait à présent six mois qu’elle était avec Mice, et elle ne le regrettait aucunement. Elle avait appris l’art du métier avec elle, et avait pioché dans ses multiples soins pour cheveux une coloration. Elle n’était plus la même Taylor que dans le passé, et elle aimait cela. Elle avait gagné assez d’argent pour en envoyer aussi à son ami. Par contre, elle loupait beaucoup de cours le matin : travaillant tard, elle était exténuée le lendemain. Elle s’était fait renvoyée plusieurs fois à cause de ses absences répétées et injustifiées, mais elle n’était pas chamboulée pour cela. Dans chaque école où elle allait, elle s’amusait à mettre le plus de trouble possible. Il faut dire aussi que son enfance n’avait pas aidé à ce qu’elle se laisse faire, du coup, à chaque fois que quelqu’un lui faisait une remarque, elle le prenait mal et faisait son possible pour que cette personne en bave le plus possible. Elle avait commencé à fumer aussi, parce que Mice lui avait fait essayer sa première cigarette le lendemain de leur rencontre.
Mais le gouvernement avait décidé de la placer dans un nouvel établissement. Elle n’en avait aucune envie, mais que faire, sinon se plier à sa volonté ? Mice était devenue sa responsable légal. Elle n’avait pas revu son ami d’enfance. Les seules choses qu’elle faisait étaient de lui envoyer de l’argent tous les mois, mais elle ignorait ce qu’il en faisait. Tout ce qu’elle espérait c’est qu’il s’en servirait.



i'm Smootie & i'm a geek




    → ÂGE:
    → SEXE: Féminin
    → CONNECTIVITÉ: 4/7
    → LE RP ET MOI: Je me débrouille quand j’ai de l’inspi’
    → COMMENT TU LES AIMES, LES FILLES ?:Hum... Je dirais bien rôti, épicé, avec la croûte croustillante~~
    → COMMENT AI-JE ATTERRI ICI: top-site il me semble… J’ai la mémoire courte.
    → DES SUGGESTIONS ?: C'est moi ou il n'y a pas de CB ? D:




Dernière édition par Taylor Shaun le Mar 29 Nov - 14:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Victoria Gomez
Professeure
avatar

Messages : 533
Points : 700
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 27

Carte étudiante
Groupe : Enseignants
Année : /
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Taylor [terminée]   Sam 12 Nov - 17:58

Bienvenue sur Black Velvet !

Il y a un truc qui me chiffonne dans le caractère : le fait que tu dises que les gens la jugent parce qu'elle est des Rusty Nail. En fait, les élèves et les enseignants ne sont pas au courant. Il n'y a que les directeurs qui connaissent la vérité. Corrige ce petit point et ce sera OK. Parce que tout le reste est bon.

Je t'invite à retourner lire le règlement, tu verras que la question que tu trouves étrange a sa raison d'être. ;) ET surtout je ne peux pas te valider sans que tu y aies répondu.

Il n'y a pas encore de chatbox en effet. J'attendais que le forum soit assez actif vu que moi je n'y vais jamais sur la chatbox, ça aurait fait des grands moments solitaires pour un seul utilisateur, quoi. Mais je l'installerai demain, quand je serai sur mon pc et que j'aurai le temps. :)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: Taylor [terminée]   Sam 12 Nov - 18:11

Merci =D

Oui, effectivement, j'ai corrigé ce point, ainsi que la question.

Ok ok, c'était juste pour savoir étant donné que je ne voyais rien, je me disais que c'était peut-être moi o/

Et désolée pour les fautes à corriger. D'habitude, c'est toujours parfait avec moi x.x
Revenir en haut Aller en bas
Abriel B. Vaughan
Rusty Nail
avatar

Messages : 1195
Points : 1454
Date d'inscription : 08/02/2011
Age : 27

Carte étudiante
Groupe : Rusty Nail
Année : 2e
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Taylor [terminée]   Dim 13 Nov - 8:34



Et voilà ! C'est tout bon. Je t'ajouter ton groupe et je te valide. J'ai installé la chatbox à ta demande et celle d'Avril. Vous allez pouvoir faire mumuse. Et pour qu'elle soit pas fantôme, corrompez les membres dès leur arrivée. Allez. Va t'amuser avec tout le monde.


Maintenant, penses à:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ur-sick.purforum.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Taylor [terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Taylor [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» En combien de temp l'avez vous terminé ?
» Période d'essai terminée : Gray
» speak of the devil. (terminée)
» [Terminé] Event # 27 - Nightmare Castle - Astuces
» Taylor Lautner/Rachel Bilson - GIF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Velvet  ::  :: La poubelle du monde-